Formations

 

À la découverte de l’art du conteur

Conter, c’est dire, sans support écrit, une histoire lue ou entendue. Conter, c’est réveiller, rendre vivante une histoire ensommeillée dans la mémoire...Conter, c’est faire un bout de chemin avec une histoire, et lui permettre de faire son chemin à l’intérieur de chacun d’entre nous, conteurs ou auditeurs...

Conter, c’est aller à la rencontre de sa propre parole, la seule qui fera que l’on sera réellement entendu...

 

Au cours du travail seront abordés, en lien étroit avec les demandes et attentes des stagiaires :

  •  Permission, plaisir de dire, oser prendre parole en public . Les techniques spécifiques du conteur. Corps et voix, “outils” du conteur. Rapport au public, à l’histoire, à soi-même

  • Recherche de sa parole personnelle

  •  Les types de contes, leurs apports particuliers, que peut- on conter et à qui ?

  • L’architecture des histoires. Comment faire sien un conte traditionnel

 

Bien évidemment, en fonction du temps de formation retenu, certains éléments seront seulement abordés, sachant que l’objectif de cette formation est de proposer à chacun une découverte de l’art du conteur.

 

Selon les demandes, la formation peut être axée sur les techniques et les histoires propres à un public particulier : petite enfance, scolaires, troisième âge, public handicapé ou dépendant... 

 

 

 

Symbolique des contes merveilleux

Lorsque nous écoutons ou contons un conte merveilleux, nous avons la sensation d’un profond mystère, comme si nous entrions dans un monde où tout est possible et signifiant. 

L’essentiel nous échappe, et c’est à ce prix que les contes peuvent nourrir nos âmes.

 

En construisant son répertoire, chaque conteur élabore sa version personnelle, sans déformer l’histoire. C’est elle qui parle, le conteur n’est qu’un "passeur-conducteur" : il doit permettre au fil de l’histoire de passer, tout en conduisant son énergie. 

 

Pourtant,  nous avons parfois la sensation que le conte entendu (ou dit) est incomplet, déformé, tronqué… Nous pouvons aussi ressentir un malaise lors de certains passages, menant à l’impossibilité de les conter. Quoi faire ? Comment respecter les messages inconscients de l’histoire ? Jusqu’où pouvons nous aller dans les transformations ?

 

La dimension symbolique est pour les conteurs un atout précieux ; prendre conscience de son importance, y être attentif permet aux résonances de "sonner juste".

 

Cette formation a pour objectif de découvrir et d’expérimenter quelques éléments symboliques des Contes merveilleux. L’approche sera ludique, corporelle et émotionnelle, le langage du corps étant au plus proche des langages de l’inconscient.