Conte & musique

Résistances 4. Inès 1943

Écrit et interprété par François GODARD
Création musicale et interprétation par L'Inquiétant Suspendu : Pascale BERTHOMIER violoncelle, banjo, percussions, jouets, voix & Xavier VOCHELLE guitare électrique, percussions, jouets, claviers mandoline, programmation, voix

Résistances 4. Inès 1943

Résister à la barbarie par le raffinement, résister à la mort industrialisée par la vie débordante dans le secret de l'intime. 

Nos héros vénérables de la Résistance étaient des mômes. C'est ce qui ressort de la lecture de leurs témoignages à chaud : ils combattaient, ils connaissaient les risques, mais ils avaient 20 ans et ils rêvaient d'amour et de poésie. Et pour les plus vieux d'entre eux, entre armes et faux papiers, ils devaient aussi s'occuper de tous-petits. C'est cette quête d'un monde plus jeune dont il est question ici : un petit monde enfantin de chansons et de jeux, un immense monde adolescent de rêve, de poésie et de politique, seuls remparts contre la mort et la destruction qui étaient à l’oeuvre autour d'eux. 
En 1943, Inès et Léon créent leur maquis dans le sud-ouest, avec les paysans du coin et les guérilleros espagnols exilés. Entre deux combats, Inès, la tireuse d'élite andalouse, donne naissance à Joseph, et elle invente une nouvelle vie pétrie de secret et d'humanité, où la beauté tient tête à la mort chaque jour. Rien n'est caché de la violence extrême de l'époque, mais le sujet n'est pas là. Nous avons tous des images de l'Armée des Ombres et de son « terrible cortège ». Ce que nous allons chercher à raconter, c'est plutôt le début du Baby-Boom en pleine bataille de Stalingrad, l'invraisemblable confiance en la vie qui animait des gamins de 20 ans pour leur faire combattre, le sourire aux lèvres et la poésie dans la tête, un ensemble d'idéologies – nazisme,
fascisme, pétainisme – dont les échos terrifiants ne sont pas si lointains. D'ailleurs le ton change, par rapport aux épisodes précédents. Pour la première fois, l'auteur invite ouvertement le public à se questionner autour du Programme du Conseil National de la Résistance et de son actualité troublante. Mais surtout, l'enfance vient bouleverser le récit à la moindre occasion: l'armée des marmots braillards déborde des souvenirs de l'auteur, elle chamboule sa place de père et ses envies de combat, elle grimpe sur les genoux des Résistants pour se faire raconter des histoires, elle répond par le jeu aux « petites croix » bien réelles qui marquent la mémoire des combattants de l'ombre. La vie, quoi...

Dès :

12 ans

Durée :

1 h 10

Précision :

création

Version plateau pour salle équipée
Version moyenne avec seulement un sonorisateur
Version légère à 3 artistes seuls
Sonorisation indispensable (peut être fournie par la Cie).
Disponible également en groupé, voire en intégrale.